.

Séminaire dans le cadre du projet de recherche conduit conjointement par le département d’histoire de l’art de l’Université François-Rabelais de Tours et l’École nationale supérieure d’art de Bourges. Cordonné par Frédéric Herbin et Giovanna Zapperi. Ce séminaire de recherche envisage l’exposition comme un objet d’enquête et de réfléxion dans une perspective à la fois théorique, muséographique, curatoriale et plastique.

L'objet de l'exposition

(2016-2017)

Une multiplicité d’expositions a récemment posé des questions qui touchent au rapport, souvent controversé, entre art contemporain et musée ethnographique, au problème de la restitution d’objets et d’artefacts pillés en contexte colonial, ou au statut des objets qui se trouvent dans ces musées. Les musées d’ethnographie, eux-mêmes, semblent de plus en plus trouver dans l’intervention d’artistes au sein de leur collection une solution à leur besoin de rénover et d’interroger leurs pratiques. Comment bascule-t-on d’un regard esthétique à un regard ethnographique dans la mise en place d’une exposition ? Est-il possible de poser un regard ethnographique sur les pratiques de monstration d’œuvres et/ou d’artefacts, considérées comme un terrain d’étude ? Quels sont les rapports de force à l’œuvre dans ces champs controversés représentés par l’exposition et l’ethnographie ? S’interroger sur ces questions signifie en effet appréhender l’exposition comme un lieu conflictuel dans lequel agissent des relations de domination souvent stratifiées dans le temps qui touchent aux questions de la race, du genre et de l’ethnicitié et qui hantent toute pratique de monstration de l’altérité.

Methode :
La question du regard ethnographique sera abordée à travers les interventions d’artistes, curators et historien(ne)s de l’art et de la culture, dans une perspective à la fois transdisciplinaire et diachronique, qui permettra de mettre à jour différents moments dans lesquels ces questions se sont posées. Un workshop avec un artiste invité est prévu au deuxième semestre. Le séminaire se tienda en alternance à l’Ensa de Bourges et à l’Université de Tours. La maîtrise de l'anglais est conseillée.

Evaluation :
L’évaluation s’effectuera sur le mode du contrôle continu: présence et participation active au séminaire et présentation d'un exposé écrit.

Bibliographie :
James Clifford, Malaise dans la culture, Paris, Ensba 1996. Alex Coles (sous la dir.), Site-specificity : The Ethnographic Turn, de-, dis-, ex–, vol. 4, 2000 (Londres, Blackdog Publishing). Clémentine Deliss (sous la dir.), Object Altas. Fieldwork in museum, Francfort, Weltkulturen Museum 2012. Okwui Enwezor (sous la dir.), Intense Proximité. Une anthologie du proche et du lointain, Paris, Artlys, CNAP, 2012. Hal Foster, « L’artiste en ethnographe », in : Le retour du réel. Situation actuelle de l’avant-garde, Bruxelles, La Lettre Volée 2006, pp. 213-247. Jennifer Gonzalez, Subject to display. Reframing Race in Contemporary Installation Art, MIT Press, 2011 Sally Price, Arts primitifs, regards civilisées, Paris Ensba, 2012

Complement :
Séminaire de 16h30 à 18h00. Les dates du séminaire commun avec les étudiants de l'université de Tours seront communiquées en début d'année.

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web