.

Guillaume Aubry

peplumPrésentation / conférence autour du projet de workshop proposé par l'artiste Guillaume Aubry dans le cadre du Panorama de la Jeune Création au Pavillon d'Auron - Bourges  - Novembre 2010
 
 
 

 

 
 
 

Intervenants :
Alessandra Sandrolini
, commissaire indépendante et critique d'art
Alexis Moreano
, doctorant en filmologie
Guillaume Aubry,
artiste, modérateur de l'intervention

 
 

Les intervenants apporteront leur expertise par rapport aux thématiques sous-tendues par le projet que sont : la question de la performance dans un contexte d'exposition, le spectacle sans spectateur / le spectateur sans spectacle, le péplum comme genre cinématographique menant à la question du figurant, du costume, du scénario, à la documentation et à la post-production du travail effectué.

 

à propos de P E P L U M

 

Ce projet a été écrit en collaboration avec la commissaire Alessandra Sandrolini à partir d’une discussion sur le phénomène d’apparition des biennales depuis la chute du mur de Berlin. De la disparition des barrières physiques de l’ancien bloc communiste, est née une volonté identitaire de célébrer la culture localisée dans un nouveau monde globalisé, s’il en est, et les villes se sont alors révélées comme des entités culturelles propres. Mais les barrières se sont peu à peu déplacées et les limites ne sont plus tant physiques que morales ou institutionnelles. Comme une sorte d’extrapolation, je propose d’organiser, durant le temps du Panorama de la jeune création, un workshop avec des étudiants de l’École Nationale Supérieure d’Art de Bourges qui prend place dans un module de 3 * 3 m autour d’une table de travail. L’objet central de cristallisation de la réflexion est la barrière de sécurité en acier galvanisé. Objet anodin tant il est présent dans notre environnement quotidien, la barrière est la limite la plus stricte et la plus littérale qui soit et est présente dans tous les lieux de rassemblement. Chaque jour, un protocole de travail est mis en place autour d’un moment performatif : la manipulation des barrières de sécurité crée de micro-interactions avec le public dont la documentation faite par les étudiants constitue une archive en temps réel, la petite histoire d’un P E P L U M jouée par la foule de visiteurs de la biennale, acteurs du scénario à leur insu.

 
 

L'objet de cette présentation / conférence a pour but de présenter les enjeux du workshop et de constituer une équipe de travail de 4 à 6 étudiants de l'ENSA-Bourges intéressés et motivés.

 

|||||||||||||||||||||||

 

Présentation de Guillaume Aubry

 

Parcours

 

Né en 1982 à Saint-Quentin, France.

 

Vit et travaille à Paris, France.

 

2009 - Programme de recherche post-diplôme La Seine, ENSBA, Paris

 

2008 - Résidence en Arménie (ASCL) et en Inde (NID)

 

2006 - Séjour d’un an à Pékin, Chine : chef de projet pour l’agence d’architecture DnA

 

2005 - Échange d’un an en tant qu’étudiant-chercheur à la Tokyo University,  section sociologie urbaine

 

2005 - DPLG à l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-La Villette

 

2003 - Licence à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Lille

Démarche -

 

« Ma double pratique de l’art et de l’architecture m’a conduit à réaliser des projets qui consistent le plus souvent en des installations in-situ fondées sur un travail en collaboration où j’invite des personnalités extérieures. Ces performers activent un scénario pré-défini en transformant ou en manipulant des éléments déjà présents dans les lieux de l’exposition ; une installation performée qui génère un déroulé fictionnel, des relations de cause à effet souvent absurdes activant une narration dont le personnage principal serait l’espace lui-même. Ce n’est pas tant la vérité de la performance ou la cohérence de l’histoire qui m’intéresse que la façon dont une manipulation subtile et maîtrisée des éléments d’un lieu ré-active l’espace tout entier. Dans ces installations se trouvent très souvent la question de l’accident, potentiel ou passé ; l’idée d’une sorte d’équilibre instable ou de précarité formelle. Je travaille in-situ car je ne produis rien en atelier : l’espace d’exposition est également l’espace de création de l’oeuvre. »

This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

 

|||||||||||||||||||||||

 

Alexis Moreano est né à Quito, Équateur en 1971. Après avoir eu une formation d'artiste plasticien, il s'est orienté progressivement vers la recherche et le commissariat d'expositions, se spécialisant d'abord dans le domaine de l'art contemporain et la culture artistique latinoaméricaine. Depuis son arrivée en France, en 2002, c'est l'image cinématographique qui occupe de plus en plus son intérêt. Il est titulaire d'une Maîtrise d'Esthétique et sciences de l'art et d'un Master en Études cinématographiques. Il fait actuellement une thèse concernant le dialogue renouvelé entre le cinéma et les arts plastiques sous la direction de M. Dominique Chateau, et travaille parallèlement dans la production de cinéma.

 
 

Alessandra Sandrolini est curateur et critique indépendante, avec une formation en histoire de l'art. En 2004 elle a collaboré aux activités d'art contemporain de la Villa Médicis, et entre 2005 et 2008 aux expositions « Dada », « Mouvements des Images » et « Traces du Sacré » du Centre Pompidou. Elle a été commissaire d'expositions consacrées à Gino de Dominicis au Château de Versailles et au Mac's Grand Hornu en Belgique, à Aleister Crowley au Palais de Tokyo. Elle a organisé également des screenings et des conférences autour de l'oeuvre de Jerzy Grotowski, de Kenneth Anger et de Michelangelo Pistoletto. Récemment, elle a collaboré avec la biennale de Gwangju en Corée du Sud.

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web