JPO Ensa Bourges Grd

Sem2 A
Mis à jour le 20/01/23

Sem1 A
Mis à jour le 21/11/22

.
jeudi 18 octobre 2012

Marie-Ange Brayer

Conférence

"De la nature de l'exposition d'architecture"

1ère séance : Marie-Ange Brayer (Frac Centre) / Jeudi 18 octobre à 14H00 / FRAC Centre, Orléans

L’objet de l’exposition : l’architecture exposée

Séminaire de recherche conduit conjointement par le département d’histoire de l’art de l’Université et l’École Nationale Supérieure d’Art de Bourges, en partenariat avec le FRAC Centre et le CCC de Tours

Jeudi 18 octobre, 14H00-17h00, FRAC Centre, Orléans

Marie-Ange Brayer - «De la nature de l’exposition d’architecture»

C’est à la Renaissance que les maquettes deviennent des objets de collection. Le Vatican constitue alors un premier musée de maquettes. Mais c’est au sein du cabinet de curiosités, en pleine vogue de l’archéologie, que l’on rencontre les premières collections d’architecture et que se développent les expositions d’architecture au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Cependant, la maquette d’architecture n’y est pas présente en tant qu’« objet d’art », idée propre au XXe siècle, mais comme objet générique, document, reproduction. La maquette d’architecture ne dispose alors d’aucun statut juridique propre susceptible de la différencier du moulage. Il faudra attendre les avant-gardes du début du XXe siècle pour que soit consacrée l’autonomie esthétique de la maquette d’architecture.

Parmi les expositions importantes d’architecture de l’après-guerre, citons celle de John Wilton-Ely en 1965, « The Architect’s Vision » à l’University de Nottingham ; l’exposition « Idea as Model » à l’Institute for Architecture and Urban Studies à New York en 1976, sous l’impulsion de Peter Eisenman et « Deconstructivist Architecture » par Philip Johnson et Mark Wigley au MoMA à New York en 1988.

L’exposition d’architecture déploie un espace discursif propre, qui peut s’ouvrir sur la dimension édilitaire de l’architecture (voir galerie permanente de la Cité de l’architecture et du Patrimoine, Paris) comme sur sa dimension de conception (Collection du FRAC Centre).

La collection d’architecture expérimentale du FRAC Centre lui permet d’interroger plusieurs registres juridiques du projet architectural et de questionner la nature de ses artefacts dans leur résonance avec le champ esthétique d’autres pratiques artistiques. Aujourd’hui la conception architecturale augmentée par la computation a débouché sur d’autres paramètres de production de l’architecture. Les outils mêmes du projet architectural (tirage numérique, maquette, prototype, etc.) sont tous issus d’une même matrice digitale qui redistribue les cartes de leur statut, ouvrant la voie à un nouvel artefact computationnel qui interroge la nature même de la collection d’architecture et de son exposition.


Marie-Ange Brayer est la directrice du FRAC Centre.

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web