ActualitéÉvénementsConférencesConférences 2017-2018L’existence des plantes, entre le manque et la plénitude
.
mercredi 06 décembre 2017
amphithéâtre
11h

dans le cadre du séminaire :
Végétales : présences et pensées en mouvement

Sur une proposition d’Alejandra Riera 

De la cave vers la lumière, Ile de Pâques, 2015. Photographie, Michael Marder.

L’existence des plantes, entre le manque et la plénitude

Michael Marder

L’existence des plantes, entre le manque et la plénitude.
Un geste propre à la métaphysique occidentale et qui l'identifie, c'est de produire un monde parallèle de pure pensée dans lequel les valeurs et les phénomènes qui composent l'existence finie sont dépréciés, inverties et assignés une signification diamétralement opposée. Le végétal parmi d'autres modes d'existence n'échappe pas à un tel traitement : l'inépuisable diversité, exubérance et ténacité des plantes arrivent à signifier un manque —surtout, un genre de vie défectif— du point de vue du sujet métaphysique. Dans cette présentation, nous allons explorer comment la richesse ontique de la plante est traduite dans une pauvreté ontologique et comment résister à cette tendance déplorable, aussi en nous référant aux œuvres d'Anaïs Tondeur inclus dans l'Herbarium Tchernobyl. Les thèmes que nous aborderons comprennent le symbolisme surchargé de l'abondance ; le logos végétal ; et la possibilité d'écriture végétale.

Michael Marder est un enseignant chercheur en philosophie à l’Université du Pays Basque, Vitoria-Gasteiz, il est également professeur dans l’Institut de Diego Portagles Université de Santiago de Chile. Ses travaux engagent le champ de la phénoménologie, de la philosophie environnementale et de la pensée politique.

______

Plant life: Between lack and plenitude
One signature gesture of Western metaphysics is to produce a parallel world of pure thought, where the values and phenomena comprising finite existence are depreciated, inverted, and assigned a diametrically opposite meaning. The vegetal, among other modes of existence, does not escape such treatment: the seemingly inexhaustible diversity, exuberance, and tenacity of plants come to signify lack—above all, a deficient kind of life—from the standpoint of the metaphysical subject. In this talk, we will explore how the ontic richness of the plant is translated into ontological poverty and how to resist this deplorable tendency, also with reference to the works of Anaïs Tondeur included in The Chernobyl Herbarium. The themes we will touch upon include the fraught symbolism of abundance; vegetal logos; and the possibility of plant-writing (l’écriture végétale).

Michael Marder is Ikerbasque Research Professor of Philosophy at the University of the Basque Country, Vitoria-Gasteiz and Professor-at-Large in The Humanities Institute at Diego Portales University, Santiago, Chile. His work spans the fields of phenomenology, environmental philosophy, and political thought.

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web