ActualitéActualité culturelleCiné-clubs2020-2021Films-partitions
.
mardi 13 octobre 2020
mardi 11 mai 2021

Cinéma de la Maison de la Culture de Bourges
12 boulevard Clémenceau
18000 Bourges

--

Haïdouc / Antre Peaux
24-26 Route de la Chapelle
18000 Bourges

En partenariat avec l'Antre Peaux et la Maison de la Culture de Bourges

Films-partitions

Ciné-club

En raison de la situation actuelle, les séances du ciné-club sont donc temporairement suspendues. 

--

Le terme partition désigne d’abord le texte musical qu’un compositeur propose à des interprètes. Mais il est avant tout une opération de division dont l’usage lexical le plus courant concerne l’éclatement d’un pays en deux ou plusieurs Etats qui implique que se dessinent de nouvelles frontières.

Le film est par essence traversé de nombreuses partitions (fiction/ documentaire, image/son, silencieux/parlant...) et le montage qui est une de ses inventions majeures consiste en des opérations de coupe et de collage.

Le cycle FILMS-PARTITIONS fait l’hypothèse que certains films constituent des partitions dans les deux acceptions du terme : au sens musical, comme composition et au sens géopolitique comme moment de division.

Des figures en exil qui prennent la mesure de leur déracinement (La Rivière SubarnarekhaRéminiscences d’un voyage en Lituanie), le refus de l’ordre des choses (Bonjour, L’ordre), la lutte amusée de l’ancien et du moderne (Mon Oncle), le retour d’un compositeur venant prendre la mesure de son héritage (Ludwig Van), une communauté animale organisant sa survie (Fantastic Mister Fox), l’arpentage d’un territoire historique et la violence de la frontière (MéditerranéeMur) ou encore la communauté ambiguë que composent des musiciens (The connection), sont autant de motifs qui nous engagent à scruter le monde et à en dévoiler le partage.

Si comme le dit le philosophe Jacques Rancière « le partage du sensible fait voir qui peut avoir part au commun en fonction de ce qu’il fait et du lieu où il est. », le film entendu comme partition est un usage du monde où le spectateur peut décider de sa place et de son interprétation.

Arnaud Deshayes*

Programme complet du ciné-club Films-partitions

--
*Arnaud Deshayes travaille aussi bien avec les médias numériques (vidéo et son) que les outils analogiques (pellicule, poudre noire) et s’intéresse particulièrement aux dispositifs, aux effets et à leur écriture ainsi qu’au regard documentaire. Il a travaillé comme reporter et critique littéraire à France Culture et Beaux Arts Magazine.

Fortement impliqué dans la transmission des pratiques, il enseigne l’image en mouvement et la littérature à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Bourges. Il collabore fréquemment avec des plasticiens (Grout/Mazeas), d’autres cinéastes (Erik Bullot), des anthropologues (Emmanuel Grimaud) ou encore des musiciens (Compagnie des Musiques à ouïr). Il développe un travail d’écriture sonore et intervient comme artificier.

Ses recherches actuelles interrogent le temps et ses possibles écritures.

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web