ActualitéActualité culturelleRencontres2020-2021Professionnalisation des artistes émergents
.
vendredi 27 novembre 2020
dimanche 06 décembre 2020
Contenu en ligne

Professionnalisation des artistes émergents

dans le cadre des Rencontres Monde.s Multiple.s

Mondes multiples : une œuvre collective

Cette nouvelle édition des Rencontres, anciennement de Bandits-Mages et aujourd’hui très justement dénommées Mondes Multiples ouvrent une réflexion de fond sur la création artistique en pleine post-mondialisation. Cet événement, unique dans ses formes, pose la question du pourquoi et comment diffuser de l’art aujourd’hui ? Si le contexte du confinement influe nécessairement sur le choix d’une plateforme de diffusion numérique, il n’en reste pas moins que, la réflexion engagée depuis des années par Isabelle Carlier et l’équipe de l’Antre Peaux nourrit cet travail prospectif sur l’invention de ce que seront les évènements artistiques et culturels du futur, c’est à dire de demain.
L’approche classique de diffusion dans laquelle le spectateur est considéré comme un être passif, recevant la bonne parole de l’artiste et retournant ensuite à ses préoccupations quotidiennes n’est pas celle retenue. Avec Mondes Multiples, l’interaction et la coparticipation (pour ne pas dire co-création) sont la règle. Sans négliger la projection et l’exposition, les formes de l’atelier, du workshops, de la rencontre, de la fabrication en DIY, sont déclinées en ligne et constituent le socle de la manifestation qui associe sur un même plan, le chercheur, l’artiste, l’étudiant, le citoyen, eux-mêmes, issus de mondes différents, c’est à dire du monde entier. La dimension internationale des Rencontres est un enjeu fort pour une ville comme Bourges qui souhaite affirmer sa dimension européenne dans le domaine culturel.
L’information côtoie la formation et la transmission n’est plus « la cerise sur la gâteau » de la diffusion artistique, elle peut aussi être considérée comme un acte de création.
Pour les étudiants en école d’art qui participent, le dispositif tisse plusieurs fils entre eux, celui de l’acquisition de savoir-faire et de connaissances par la mise en partage, celui de l’autonomie et de la responsabilité dans l’action, celui de la diffusion à l’échelle publique qui permet de se mesurer sans attendre à des questions professionnelles. La coexistence de ces enjeux, encore trop rare aujourd’hui, trace l’hypothèse d’une approche plus globale qui, loin d’être utopique, s’impose de plus en plus comme le cœur de la pédagogie artistique actuelle.
La relation entre les participants constitue de fait un axe fort, voire, le sujet même des Rencontres qui se constituent comme un ensemble organique ou, pour reprendre le texte de présentation, comme un vortex qu’on peut définir aussi au sens du matériel utilisé en biologie moléculaire pour mélanger des solutions dans des microtubes. Cette connexion scientifique est par ailleurs revendiquée par l’Antre Peaux, structure organisatrice, car elle correspond au projet de décloisonnement des champs de la connaissance pour mieux les hybrider et les confondre. De fait, à l’image d’Ursulab, premier laboratoire de bio-art en France, Mondes multiples est aussi un laboratoire en acte dont les chercheurs seraient les participants eux-mêmes, c’est à dire nous tous.
Les Rencontres illustrent ce décloisonnement à l’œuvre et l’expérimente de différentes manières, comme en témoigne la programmation. Les différences habituelles entre les champs disciplinaires de l’art tombent, pour mieux focaliser l’attention sur des visions du monde s’exprimant dans leurs langages propres, multiples et prospectifs. De ce point de vue, Les Rencontres sont un événement réellement multimédia puisqu’elles intègrent des données de différentes natures (œuvres, personnes, images, outils...). De là à penser que Mondes Multiples est un objet artistique en soi, une œuvre, il n’y a qu’un pas que nous pouvons franchir allégrement : loin d’être un contenant qu’on remplit (comme beaucoup d’évènements culturels), l’objet se construit selon un processus de création collective. Il est, de fait, une création artistique, une méta-œuvre, un modèle d’événement international qui considère que la création doit être portée et diffusée par des artistes, avant tout.


Antoine Réguillon – Directeur ENSA Bourges

--

Programme de la journée professionnelle en ligne
- Workshop about Emerging Artists’ Professionalization

Subscriptions : 100 max (google form) deadline November 22
Sending the BBB link 24 hours before the day
https://bbb.pingbase.net/b/
Moderators Julien Bellanger et Charlotte Rautureau (Ping/Art::Labo)

Conferences: 9:30 > 12:30
- Ewen Chardronnet (20 min. on mobility’s makers)
- Devenir.art, Carmen Blin, Visual Art Network in Region Centre-Val de Loire (professionalization of artists from a regional territory on a European and international level) (20 min)
- Professionalization and feminism: Presentation of the action PASSERELLES leads by the association CONTEMPORAINES, by Ana Bordenave and Flora Fettah, invited by Ensa Bourges (20 min)
- Aleksandra Niemczyk, on the Bela Tarr’s Film Factory + Emap residency (20 min)
- Sandra Emonet and Garam Choi : preview of the new CLUB - open website for artistic documentation of professional events for our young artists (15 min) / the previous version is online http://club.ensa-bourges.fr 
- Questions

Collective Workshop: 2:00 > 5:00
- Panel discussion lead by WRO : After graduate. Conversation with young polish artists about their (non)artistic perspectives (60 min). Moderator: Piotr Jakub Fereński
Guests: Małgorzata Bolt, Zofia Martin, Horacy Muszyński, Kacper Mutke

Synopsis : The situation of young artists finishing their education at the academy can be difficult. Artists, especially those just after graduation, often collide with the wall of everyday life, calling for deep system changes. In the context of the COVID-19 pandemic, there is more and more talk about the lack of social security, which results in grassroots professional initiatives, implemented in Poland, e.g. a debate on the act of a professional artist. Open question to artists: what do you expect from organizations for helping to european professionalisation?

- Story of experiences and professionalization programs : RIXC (10’), KONTEJNER (Jadrana Ćurković, 15/20’), FACT (Charlotte Horn 15/20’). Discussion moderated by Ewen Chardronnet and Isabelle Carlier (Art::Labo) (45 min)
- Restitution of the day by Julien Bellanger et Charlotte Rautureau - PING (Nantes) - (15 min)

Objectives of the pad held by PING:
Develop recommendations: document that can be transmitted to funders and artists :
> What type of support for professionalization?
> What possibilities to promote the visibility of the professionalization support systems
> How to promote informations at the regional, national and European level

Online resources:

Interviews: 
Pénélope Yatropoulos (Antre Peaux), professionalization of young artists (her master thesis)
Peter Zorn (Werkleitz)
7 short films by Ségolène Bac for Ensa Bourges

Ensa Bourges accompanies its students and artists in an individualized way by favouring bespoke and multiform projects. The seven films consist of 4 portraits of artists who testify to their singular career following their graduation, a montage combining the words of 8 artists involved in the exhibitions produced by Ensa Bourges in the summer of 2020, interviews conducted with young artists exhibiting in the Summer of Ensa 2020 program and finally, a presentation of the accompaniment devices to the professionalization of Ensa Bourges by Sylvie Chany and Sandra Émonet.
Bonus : http://ensa-bourges.fr/club-ensa-bourges.html

Support for young artists by Ensa Bourges 
Directed by Ségolène Bac
Ensa Bourges production
November 2020 (10')

With the voices of:
Azelma de Grandmaison, communications officer
Sylvie Chany, Post-diploma and partnership training coordinator
Sandra Émonet, coordinator of artistic partnerships
With original drawings by Wan-Ting Fu

After and around art school
Directed by Ségolène Bac
Ensa Bourges production
November 2020
More info on: club.ensa-bourges.fr
(10'10 ’’)

With the artists : Clara Noseda, Joëlle Forestier, Grégoire Messeri, Etienne Meignant, Pierre Grandclaude, Brodette, Arnaud Adami and the curator Lucile Encrevé

Artists and curators talks - Ensa summer 2020
Directed by Ségolène Bac
Ensa Bourges production
June-August 2020 
(34’07 ’’)

With: Yunong Huo, Etienne Meignant, Brodette, Arnaud Adami, Wan-Ting Fu, Pierre Grandclaude, Etienne Meignant and Grégoire Messeri, Clara Noseda, Joëlle Forestier, Jean-André Viala and Lucile Encrevé, Tifaine Coignoux, Lou Froehlicher, Alain Sadania

Portrait of a young artist 
a unique journey

- Garam Choi : http://www.garamchoi.com/
Post-diploma in arts and sound creations, Pendulum promotion, 2018-2019

Directed by Ségolène Bac
Ensa Bourges production
November 2020

Portrait of a young artist
a unique journey

- Charlotte Chicot : http://charlottechicot.com/
Graduated from Ensa Bourges - DNSEP with the congratulations of the jury in 2019

Directed by Ségolène Bac 
Ensa Bourges production
November 2020

Portrait of a young artist
a unique journey

- Maeline Li : https://www.maelineli.com/
Graduated from Ensa Bourges - DNSEP with the congratulations of the jury in 2019

Directed by Ségolène Bac
Ensa Bourges production
November 2020

Portrait of a young artist
a unique journey

- Lucie Pillon : https://www.luciepillon.com/
Graduated from Ensa Bourges - DNSEP with the congratulations of the jury in 2015

Directed by Ségolène Bac
Ensa Bourges production
November 2020



Ségolène Bac was born in 1992.
She graduated from the DNSEP digital design option at ESADHaR in Le Havre in 2018.
Today, she lives and works in Bourges.
Closely linked to the cultural field by her training and more particularly to artists, she specialized in creation for the purposes of cultural mediation. It helps those who wish to communicate about their art through digital tools, particularly through video production, graphic design and motion design.

 

 

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web