ActualitéAction culturelleExpositions2018-2019Au jardin !
.
mardi 11 juin 2019
17h

Au jardin !

Exposition restitutive des travaux réalisés dans le cadre du TREAC Ensa - Collège Victor-Hugo de Bourges

TERRITOIRES ET RÉSIDENCES D’ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE COLLÈGE VICTOR-HUGO 2018-2019

Protocole initié par les services de l’État : DRAC Centre-Val de Loire et Académie d’Orléans-Tours et le Conseil départemental du Cher

L’Ensa de Bourges et le collège Victor-Hugo se sont associés cette année dans la mise en place d’une résidence artistique au sein du collège. Durant cette année scolaire une centaine d’élèves des classes de 6e, 5e, 4e et 3e Segpa, Ulis du collège ainsi que la classe de CM2 de l’école du Grand Meaulnes avec une dizaine d’enseignants ont découvert, rencontré et expérimenté avec les artistes Karine Bonneval, Baptiste Brévart et Caroline Rosse.
L’équipe pédagogique souhaitait s’engager avec les artistes sur une réflexion autour de la notion de jardin.

Comment interroger la notion de jardin aujourd’hui ?
La proposition suivante leur a été présentée par les artistes : Selon Gilles Clément, il y a trois sortes de jardins : le jardin des connaissances, le jardin des expériences, l’enclos du jardinier. Nous proposons d’imaginer ensemble un corpus de travaux s’inspirant de ces trois lieux. L’hiver et le printemps traverseront nos ateliers de pratique, nous allons nous adapter à cette saisonnalité qui est aussi celle du jardin.

Le jardin des connaissances, c’est nommer, reconnaître, savoir se situer.
Nous ferons des repérages botaniques de la cour de l’école (laissés pour l’occasion en jachère ou non) et de son environnement proche, de la plaine du Moulon et de la traversée verte (Liaison douce) ; des collections de portraits photographiques in situ de plantes, des herbiers à faire sécher, différents prélèvements comme des matières premières qui seront faits sur ces sites pour réapprendre à connaître ces végétaux qui nous entourent et à dialoguer avec leurs formes et leurs propriétés.
Avec le projet de créer des espaces à investir, nous ferons aussi :
• un repérage des zones à replanter dans l’enceinte du collège, terrains à délimiter, cerner, choisir, en fonction de la qualité du terrain et de l’exposition, pour y faire au printemps des performances déambulatoires à base de seed bombs (qui seront aussi à inventer) ;
• un inventaire réel et imaginaire des outils pour labourer, planter et semer. À partir de formes et de fonction d’outils
existants dans différentes cultures, imaginer, dessiner et écrire les outils idéaux pour venir reverdir le collège à
notre manière ;
• un inventaire sonore des sons du collège : intérieur et extérieur à chaque saison pour un jardin des sons ;
• une récolte des boutures et de leurs histoires, de leurs noms en collaboration avec les CM2 : un inventaire de plantes, un questionnaire pour l’entourage et le voisinage, des histoires à inventer.

Le jardin des expériences : le temps des constructions, des essais, des trouvailles
Nous construirons deux micro-jardins qui seront placés en vis-a- vis, créant un face-à-face. Ils prendront la forme de
bancs faits de béton et intégrés de végétaux choisis pour leur capacité à s’adapter, à envahir. L’un sera disposé en
intérieur et l’autre en extérieur. Le coffrage de ces bancs sera réalisé grâce à l’assemblage de différents types d’emballages (cartons, cartonettes, bouteilles, canettes, plastiques, barquettes, tissus, etc.) ; leur forme définitive sera donc déterminée par la récolte de ces emballages.

Les chances d’évolution des végétaux intégrés aux bancs seront favorisées par le mélange dans la structure des
bancs de couches de terres, substrats, trous d’oxygénation, fissures volontaires ; ces mobiliers seront donc jardins et
évolutifs :
• une structure modulable de bois et métal qui s’articulera autour des bancs traversant l’intérieur et l’extérieur du bâtiment. Cet espace servira de support aux plantations, photos, herbiers et test de matériaux ;
• des outils/tenues pour la déambulation des semailles performées du printemps, des seeds bombs et autres dispositifs de semis ;
• des recettes et des emplâtres à base de végétaux récoltés dans les environs, ou que l’on aura fait pousser, pour « cuisiner » des portraits photographiques paysagés, des panneaux colorés et odorants évolutifs dans le temps. Si ma tête était un paysage il serait....si je devais peindre avec des plantes cela donnerait....
• des briques des différents types de terres prêtes à germer pour des constructions éphémères.

L’enclos du jardinier, c’est l’endroit choisi pour se poser, pour se ressourcer, pour imaginer
Nous déploierons nos réalisations sur différents sites du collège intérieur et extérieur sur les endroits délimités en
hiver, la performance de début de printemps avec les outils de labour et semis, procession filmée et photographiée
pour en garder des traces sur le paravent : système en mini permaculture indoor des collections de boutures et
des textes associés, les portraits paysagés et panneaux végétaux, les bancs et les briques évolutives en installation
pérenne/éphémère un lieu de calme et d’écoute autour de la récolte de sons (infirmerie ?)

 

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web