.
jeudi 18 octobre 2018
samedi 24 novembre 2018
jeudi 18 octobre 2018 à 18:00

Galerie Polaris / Paris

" Unlocated "

Exposition

Unlocated, espace temporaire ou encore espace fictif ou non déterminé... Avec cette nouvelle série, Eric Aupol aborde, en faisant un pas de coté, les thèmes qu’il explore depuis le début de sa carrière : l’exode, la solitude, l’exclusion... mais là, en se privant en partie de toute forme humaine. Par une attention, exigeante et patiente, il choisit de se concentrer sur la forme, les propriétés de la matière, la couleur et à sa luminosité. Au risque de s’égarer, il s’aventure vers des images plus conceptuelles, plus denses et peut être plus graves. Même si, sur certains clichés, des silhouettes fantomatiques surgissent, animées d’une violence intériorisée. De toutes ses images, il se dégage une sorte d’ambiguïté, une tension extrême et l’affirmation d’une présence impérieuse et secrète.
Et, comme pour certains travaux antérieurs, on y retrouve le soin de ne rien ajouter au constat photographique (une idée, un sentiment, un objet....), mais, au contraire, de retrancher tout aspect de la réalité quotidienne, - publicité, indications de lieux - jusqu’à ce qu’il lui soit impossible d’aller plus loin, considérant alors qu’il ne pouvait plus rien enlever sans tout détruire.
Avec cette économie de signes, Eric Aupol a enrichi ses photographies de plages monochromes rouge, lui donnant pouvoir à modifier l’espace réel dans lequel se situe l’image. Travaillant les nuances de la photo d’origine faite à l’appareil numérique, il joue avec la lumière et unifie l’ensemble de la série qui dit, à la fois, l’absence et la fin de l’absence. L’artiste entend d’abord respecter les propriétés plastiques, spécifiques, de la matière avec laquelle il compose. Ses recherches se focalisent par sa capacité à absorber la lumière – la rendre plus ou moins transparente ou translucide ou opaque – en fonction de l’action particulière qu’il veut souligner dans la composition de l’image.

Françoise Docquiert

Eric Aupol

Éric Aupol enseigne la photographie à l'ensa Bourges depuis 2010

Né en 1969 à charlieu (42), vit et travaille à Paris
Représenté par la galerie Polaris-Bernard utudjian, Paris
enseignant à l’ecole nationale supérieure d’art de Bourges et à l’ecole nationale supérieure de création industrielle, Paris.

Après une formation en photographie à l'Université Paris 8, et un DESS en ethnologie à l'Université Paris 7, intervient dans différentes institutions (Hôpital Saint-Anne, Maison d'arrêt de Fleury Mérogis, Maison Centrale de Clairvaux) au sein d'ateliers photographiques. Puis enseigne à Gobelins / L'école de l'Image à Paris (2005/2010), l'Ecole nationale supérieure de création industrielle (2005/2011), et l'École supérieure d'art des Pyrénées en 2009/2010

«…Cette proximité, cette forme d’intimité même, avec la chose photographiée, se conjugue au retrait silencieux dont le photographe est coutumier, évacuant tout pathos expressif et toute narration. Les photographies dressent un constat documentaire de ces lieux à la fois familiers et anonymes, souvent sans qualités esthétiques particulières, en même temps qu’elles les reconfigurent en des images dans lesquelles reflets, angles, lignes fuyantes confèrent une certaine instabilité aux espaces. De ce traitement plus abstrait, presque pictural, il résulte que rien n’y est nommé de façon univoque, que tout se tient au seuil de la description. Ces espaces complexes et ambigus, à la fois ouverts et clos sur eux-mêmes par la lumière, ne s’ouvrent que sur l’évocation d’un dehors constamment dérobé, par l’absence de vue sur l’extérieur. Les absences et les manques — de profondeur, d’horizon, d’occupant visible, de signes d’appropriation — caractérisent surtout ces lieux ordinaires, dont tout indique qu’ils sont davantage traversés, ou occupés de façon très provisoire, que véritablement habités ; que le corps semble ne jamais pouvoir y trouver de repos durable, qu’il n’y est que de passage, en transit. Liant étroitement pensée de l’image et conscience politique, elles dessinent en creux la cartographie incertaine d’une communauté des marges — une communauté à venir, celle de la multitude des “vies nouvelles” en attente.»
(Cédric Loire)

Villa Médicis Hors les Murs en 2009, son travail est représenté par la galerie Polaris-Bernard Utudjian, Paris
(www.galeriepolaris.com)

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web