.
vendredi 15 mars 2019

Festival Punto de Vista, Pamplona

17:00

EN VOZ ALTA

Conférence performée sur la voix du traducteur, avec la complicité de Marion Cruza

Où est la voix du traducteur?  J'ai le souvenir d'une projection de Heinrich, un film de la cinéaste allemande Helma Sanders-Brahms, sans sous-titres, en présence d'un traducteur dans la salle qui traduisait les dialogues à haute voix. Peut-on parler à haute voix au cinéma? Généralement, la voix du traducteur disparaît avec le doublage qui efface la langue source. À l'inverse, les sous-titres offrent la possibilité de comparer la parole et sa traduction, mais nous n'entendons pas la voix du traducteur. Autre situation: écouter les deux voix superposées mais, dans ce cas, le mixage favorise la voix du traducteur qui efface celle du sujet filmé. 

Cette conférence propose une réflexion philosophique et ironique sur la tâche du traducteur au cinéma, sa voix, sa présence physique ou virtuelle, en jouant avec les images projetées, en utilisant différentes langues (espagnol, français) et la traduction simultanée.

Érik Bullot

Érik Bullot est né en 1963. Après des études à l’École nationale supérieure de la photographie (Arles) et à l’IDHEC (Paris), il réalise des films à mi-chemin du film d’artiste et du cinéma d’auteur. Sa filmographie compte plus d’une vingtaine de titres, dont Le Singe de la lumière (2002), Glossolalie (2005, édité en DVD en 2006), Trois faces (2007), L’Alliance (2010), Tongue Twisters (2011), Fugue géographique (2013), La Révolution de l’alphabet (2014).

Son travail a été présenté dans de nombreux festivals et musées, notamment le Jeu de Paume (Paris), le Centre Georges Pompidou (Paris), le FIDMarseille, la Biennale de l’image en mouvement (Genève), le MAMCO (Genève), le CCCB (Barcelone), La Enana Marrón (Madrid), La Casa Encendida (Madrid), le New Museum of Contemporary Art (New York), le MoMA (New York), le Musée d'art moderne de Buenos Aires.

Membre du collectif pointligneplan, il a coordonné l’ouvrage pointligneplan, Cinéma et art contemporain aux Éditions Léo Scheer en 2002. Une monographie, accompagnée d’un DVD, lui a été consacrée en 2003 aux Éditions Léo Scheer avec un texte de Jacques Aumont. Il a publié récemment Sortir du cinéma. Histoire virtuelle des relations de l’art et du cinéma (Mamco, 2013) et Renversements 2. Notes sur le cinéma (Paris Expérimental, 2013).

Il a enseigné le cinéma et la photographie dans différentes écoles d'art : Marseille, Le Fresnoy, Arles, Avignon. Il fut professeur invité à l'Université de New York à Buffalo (États-Unis) de 2009 à 2011 et artiste invité en 2013 par le Centro de Investigaciones Artísticas (CIA) à Buenos Aires (Argentine). Il a dirigé le troisième cycle Document et art contemporain à l'École européenne supérieure de l'image (Angoulême-Poitiers, France) de 2010 à 2016, en partenariat avec l’ENSA Bourges.

www.lecinemadeerikbullot.com

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web