ActualitéActualité des enseignant.e.sAlexandre CastantPersona Grata, l’art contemporain interroge l’hospitalité

Alexandre Castant

Docteur en esthétique, Alexandre Castant est professeur à l’École nationale supérieure d’art de Bourges où il enseigne l’esthétique et l’histoire de l’art contemporain, et anime le séminaire L’Atelier sonore d’esthétique. Essayiste, critique d’art, il étudie les relations esthétiques et poétiques entre les arts, et dans cette perspective, a publié des ouvrages sur la littérature (Esthétique de l’image, fictions de Mandiargues, 2001), la photographie (Noire et blanche de Man Ray, 2003 ; La Photographie dans l’oeil des passages, 2004 ; Écrans de neige, 2014), la création sonore et les arts plastiques (Planètes sonores, 2007 ; Journal audiobiographique, 2016 ; Les Arts sonores, 2017), l’imaginaire (ImagoDrome, des images mentales dans l’art contemporain, collectif, 2010) ou encore le paysage (Logique de la mappemonde, 2012). Il est également l’auteur d’un recueil de nouvelles (Mort d’Athanase Shurail, 2019).

.
jeudi 20 décembre 2018

Revue Dust-Distiller
www.dust.distiller.com

Persona Grata, l’art contemporain interroge l’hospitalité

La Chronique d'Alexandre Castant

Chaque mois, la chronique Arts, photographie, vidéo, son… d’Alexandre Castant. Chronique de décembre ? Persona Grata, l’art contemporain interroge l’hospitalité au Musée National de l’Histoire de l’Immigration, et, au MAC VAL – Musée d’Art Contemporain du Val-de-Marne.

« Ma  bouche  sera  la  bouche  des  malheurs  qui  n’ont point  de  bouche… » écrivait Aimé Césaire dans Cahier d’un retour au pays natal (1939). Avec les deux expositions qui constituent Persona Grata, l’art contemporain interroge l’hospitalité c’est en effet le sujet essentiel, universel, de l’hospitalité faite ou refusée aux réfugiés, aux migrants, aux peuples en exil que, conjointement, traitent avec attention et sérieux dans le champ des arts plastiques le Musée National de l’Histoire de l’Immigration et le MAC VAL – Musée d’art contemporain du Val-de-Marne. Deux expositions conduites en deux lieux différents par, respectivement, les commissaires d’expositions Anne-Laure Flacelière et Isabelle Renard pour le Musée National de l’Histoire de l’Immigration, et, par Ingrid Jurzak pour le MAC VAL. En outre, cette thématique est éclairée par Fabienne Brugère et Guillaume Le Blanc, philosophes et auteurs du livre La Fin de l’hospitalité. L’Europe, terre d’Asile ? (Flammarion, 2017), qui, entre autres, ont réalisé avec les artistes de passionnants entretiens, présentés dans le parcours de l’exposition du Musée National de l’Histoire de l’Immigration. Si ces précisions, curatoriales et scientifiques, sont importantes c’est que le sujet requiert un soin, intellectuel, éthique, esthétique, à la hauteur de sa tragédie, de ses douleurs mais aussi de ses solutions possibles et, surtout, de son traitement dans le champ de l’art (peinture, photographie, vidéo, installation, sculpture…). Car, in fine, c’est de cela dont il s’agit… Face à l’accélération des flux migratoires actuels, les artistes de Persona Grata approchent les notions d’accueil et d’hospitalité, leur difficulté ou le refus qui leur est opposé, à chaque fois en faisant art, c’est à dire en explorant les ressources iconiques, spatiales ou langagières des arts plastiques. Mais comment ?

Pour en savoir +

 

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web