Galerie La BoxProgrammationProgrammation 2019-2020Emotional Labor
.
vendredi 13 décembre 2019
samedi 25 janvier 2020
galerie La Box


Dans le cadre de la programmation curatoriale 2019-2020 de Lucas Morin et Sasha Pevak

Illustration conçue par Julia Monegier

Emotional Labor

Exposition de Marijke De Roover et Adrian Mabileau Ebrahimi Tajadod

Jeudi 12 décembre 
– 18h > Vernissage  
18h30 > Live, Laugh, Limerence - Performance de Marijke De Roover

Samedi 14 décembre
– 10h30 > Petit-déjeuner

--

La programmation Emotional Labor ou Émotions au travail explore les potentiels politiques de l’amour et des émotions. Pour la première exposition du cycle, les artistes Marijke De Roover et Adrian Mabileau Ebrahimi Tajadod ont réalisé deux installations à l’humour politique et grinçant, où Céline Dion rencontre la Grèce antique dans un mélange d’écrans verts, de carton-pâte et de comédies musicales.

Marijke De Roover (1990, vit et travaille à Gand) joue et surjoue le régime émotionnel de la lesbianité, interrogeant l’amour, l’amitié, la famille et la procréation au prisme de relations intimes et politiques. Elle réalise une installation composée d’une série de « mèmes » sur plexiglas et d’éléments tirés de son opéra-performance Live, Laugh, Limerence. Ces œuvres racontent des histoires d’amour sans réciprocité, d’héterosexualité ambigüe et d’états émotionnels imposés. En s’emparant de chansons pop qu’elle ré-écrit pour sa performance,  Marijke De Roover les associe à de la « propagande de l’hétérosexualité obligatoire » et à de la « romance de supermarché », et invite à parcourir des univers émotionnels kaléidoscopiques qui échappent aux catégorisations. En travaillant avec la forme des mèmes, images-textes omniprésentes sur Internet, facilement réplicables et adaptables, l’artiste ajoute à ses récits une dimension anonyme, fictionnelle, et auto-dérisoire. 

 --

Adrian Mabileau Ebrahimi Tajadod (1990, vit et travaille à Aubervilliers) fait usage de matériaux précaires pour produire des sculptures et des peintures à l’ironie mordante et à l’érotisme débordant. Avec une tendresse pour les cultures visuelles de son adolescence, il convoque aussi bien jeux vidéos, applications de rencontre gay et films Disney que les motifs récurrents de la France des rond-points dans laquelle il a grandi. Petits murets en béton et décors pseudo-grecs de jardins pavillonnaires composent les éléments d’un paysage homoérotique inattendu, décor pluvieux de drague, d’errance et d’attente. Adrian Mabileau Ebrahimi Tajadod fait s’entrechoquer styles, époques, idéologies et récits intimes dans un anachronisme farceur. L’artiste met en évidence des histoires aussi invisibles que le désir qui les anime est obsédant : il imbrique sexe, violence et politique là où on voudrait les séparer et les contrôler.

Marijke De Roover et Adrian Mabileau Ebrahimi Tajadod usent et abusent d’éléments autobiographiques qui nourrissent leurs récits et leurs œuvres, qu’il s’agisse de leurs désirs ou d’attestations Pôle Emploi, mêlant PMA et RSA dans un karaoké visuel cocasse et inquiétant. Pour l’exposition Emotional Labor, les deux artistes s’approprient les codes des cultures populaires, en détournent les objets et en analysent les effets, s’attachant à décortiquer la production invisible de nos régimes émotionnels.

Pour en savoir + sur la programmation curatoriale de Lucas Morin et Sasha Pevak 

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web