Post-diplômesArts et créations sonoresPrésentation
.

Arts & créations sonores

LE CONTEXTE D'EMERGENCE DU POST-DIPLOME

En 2000, l’ÉNSA de Bourges, en partenariat avec la classe de musique électroacoustique du Conservatoire de musique de la ville de Bourges, a initié un atelier dédié aux pratiques sonores. L’innovation de ce projet consiste à créer des ponts entre les musiques expérimentales et les pratiques sonores, de mélanger de jeunes artistes d’horizons différents, de les doter de cette double approche pour favoriser de nouvelles situations de recherche. 

L’Ecole et le Conservatoire ont  développé leur spécificité grâce à la présence de l’Institut international des Musiques Electroacoustiques de Bourges (I.M.E.B.). Ce centre national de composition musicale a été pionnier en la matière. Le festival Synthèse a été pendant des années le rendez-vous incontournable de tous les compositeurs de musique électroacoustique mondiaux. La classe d’électroacoustique a conservé ces savoirs et a formé, depuis plusieurs décennies, de jeunes compositeurs et praticiens.

Depuis de nombreuses années, l’école travaille en partenariat étroit avec la classe électroacoustique et de nombreux étudiants de l’école ont suivi un double cursus. Les différentes promotions ont permis la constitution de collectifs de création qui opèrent aujourd’hui de façon autonome tant au niveau de la production d’œuvres que de la diffusion de travaux sonores. Cette constitution de nouveaux réseaux, qui mettent en relation différentes générations d’acteurs issus de différents milieux de création, est un élément important qui alimente des formes de recherches vivantes et productives.

A noter qu'en France, seuls les Conservatoires supérieurs de Lyon et de Paris dispensent un cursus de musique électroacoustique au niveau Master.


L'EQUIPE PERMANENTE

- Roger Cochini, compositeur de musique électroacoustique 
- Jérôme Joy, compositeur et chercheur 
- Martin Laliberté, compositeur, chercheur à l'Université Paris-Est Marne-la-Vallée
- Jean-Michel Ponty, ethnomusicologue et musicien
- Sylvie Chany, coordinatrice administrative 

LES OBJECTIFS

Les objectifs du post-diplôme sont : 

- Approfondir la formation technique et artistique d’artistes et/ou de musiciens par une formation pluridisciplinaire 

- Engager des formes de recherche transversales autour du sonore et des formes contemporaines

- Pacer les enjeux de création au cœur des croisements des pratiques musicales et sonore.

 - Développer un espace de réflexion et d’expérimentation liées aux problématiques articulant pratiques musicales et sonores, notamment dans les arts plastiques, dans leurs enjeux historiques et actuels.

- Rendre public ces objets de recherche sous différentes formes : expositions, événements et publications (web, radio, objets imprimés…)

- Etendre un réseau de collaborations nationales et internationales dans un champ commun d’investigations liées aux Sound Studies et à la recherche 


LA FORMATION 

Le post-diplôme se développe sur deux années universitaires et accueille entre 5 et 10 étudiants.

Année 1 :
Elle est consacrée aux 8 modules de 5 jours au cours desquels les étudiants doivent suivre les séminaires obligatoires comportant des temps de formation pratique et théorique, dispensés par des intervenants extérieurs, des plages de rencontre et d’analyse critique de leur projet de recherche. Une autre partie est organisée librement par les étudiants pour conduire leur recherche personnelle qui peuvent solliciter les ressources des institutions d’accueil.

Les 8 semaines sont articulées autour des thématiques définies. Un travail de parrainage en direction des étudiants du cursus de l’Ensa est mené par les artistes du post-diplôme, tout au long de l’année. La dernière semaine est consacrée à l’installation et la monstration des projets personnels. Une présentation sous forme d’exposition dans une structure partenaire est organisée en fin d’année.

Les interventions extérieures sont choisies sous la responsabilité d’un comité scientifique comprenant: 

- Jean-Michel Ponty, Jérôme Joy, Roger Cochini (ENSA)

-  Rémy Dury (Conservatoire).

Martin Laliberté, compositeur, chercheur et Professeur des Universités de l’Université Paris-Est Marne la Vallée est associé au fonctionnement général de la formation.

Chaque intervenant extérieur est présent pendant 1 journée et1/2 afin de développer sa communication et de pouvoir consacrer un temps de dialogue portant sur chaque projet de création. Son intervention peut prendre la forme de cours, d’atelier, de séminaires, etc. 

Année 2

La recherche personnelle se finalise sous la forme de résidences dans des structures partenaires.  Une édition sous forme graphique et audio est produite à l'issue de la formation (un blog sous forme de journal est actif depuis la première année sur le site de l’Ensa Bourges).

 LES OUTILS

L’école développe toute la chaîne opératoire de la création sonore et musicale à sa diffusion publique :
- Production :   3 studios de création, un équipement mobile de prise de son et de diffusion , un plateau de tournage vidéo.
- Diffusion : 1 plateforme radiophonique de création, en hertzien et en streaming.

Le département de musique électroacoustique du Conservatoire de Bourges est pourvu de :

- six studios de création et d’un équipement mobile de prise de son et de diffusion.

L’ensemble des ressources décrites ci-dessus, soutenu par un environnement dynamique, justifie l’instauration de cette entité de recherche et de formation de haut niveau, fondée sur des principes d’interdisciplinarité et de transversalité.


MODALITES DE CANDIDATURE

Un appel à candidatures est lancé une fois par an. Peuvent candidater : 

-  des étudiants titulaires d'un bac+5 (artistes diplômés d’écoles supérieures d’art ou d’enseignement supérieur musical) 

- des artistes dont le parcours professionnel en matière d’arts sonores peut justifier d’une reconnaissance par le milieu professionnel.

Âge limite : 40 ans 

La sélection se fait selon le projet de recherche du candidat. Le candidat doit préparer un dossier, rédigé en français ou en anglais qui  comporte les éléments suivants :

- Une fiche d’inscription 
- Une lettre de motivation faisant le lien entre le parcours et le désir d’intégrer la formation
- Un texte présentant le projet de recherche à développer durant l’année du post-diplôme (3000 signes maximum) 
- Un dossier personnel de présentation du travail artistique (envoi des fichiers lourds par WeTransfer recommandé) 
- Un CV
- Une copie des diplômes.

Frais d'inscription : 200 €

LES PARTENAIRES

L’Ensa vise à développer sa position régionale, nationale et internationale en :
- développant des partenariats avec des établissements d’enseignement supérieur tels que l'Université Paris- Est Marne-la-Vallée, l’UQUAC à Chicoutimi (Québec), l’EPAS à Gand (Belgique), Art 2 à Mons (Belgique), l’ARBA à Bruxelles (Belgique).
- associant d’autres écoles et universités à sa plateforme radiophonique ; elle a invité les écoles du Mans et de Marseille pour construire des programmations de création ;
- s'appuyant sur un réseau de partenaires institutionnels : le réseau national des écoles d’art enseignant les arts sonores, le réseau de lieux ressources, le CNCM : Gmea Albi, La Muse en circuit, GMEM Marseille, Ina Sup, Ina GRM, etc.
-  développant les partenariats avec les acteurs culturels locaux tels que Antrepeaux et le Conservatoire à rayonnement départemental de Bourges.

 

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web