Professionnalisation
.

Professionnalisation

Les actions pédagogiques de sensibilisation au monde professionnel

Les rencontres professionnelles de master

Ces rencontres se font dans le cadre du cycle master 
et s’organisent toute l’année dans le cadre des coordinations pédagogiques. Elles s’appuient sur
 des invitations de professionnels du monde de l’art 
et de la culture qui viennent présenter leurs métiers
 et leurs approches. Des artistes, des régisseurs, des galeristes, des directeurs d’institutions... sont ainsi amenés à échanger avec les étudiants et jeunes artistes. Ces rencontres ont pour objectifs de leur présenter l’environnement professionnel de l’art contemporain, de leur donner la connaissance et l’information à propos des divers interlocuteurs, d’appréhender les rapports aux systèmes de l’art (économie, presse, institutions) et de les intéresser à leur environnement professionnel, afin qu’ils puissent de façon autonome retrouver et approfondir les sujets qui les concerneront dans leur parcours professionnel. Il s'agit également d'un temps pour informer les futurs artistes 
des règles professionnelles, d’aider à les orienter par rapport à des situations ou questionnements personnels, et de consolider et enrichir les perspectives de développement de leur(s) projet(s) professionnel(s).

Les interventions artistiques hors les murs

Certains enseignements proposent des situations d’intervention hors de l’école pour la réalisation de projets d’interventions artistiques ou d’expositions dans des lieux spécifiques. Le Bras du Pantographe, atelier de recherche et de création (ARC), propose ainsi des situations pédagogiques ouvertes sur des réalités concrètes. Les partenaires de ces projets sont des collectivités (Ville de Bourges, Commune de Charost...), des établissements publics (Hôpital Jacques Cœur de Bourges) et des sites patrimoniaux (Palais Jacques Cœur...) notamment.

Les stages de 2e et 3e années

Ces stages obligatoires pour tous les étudiants participent de la découverte des milieux professionnels. Ils peuvent se réaliser sur l’année et sont suivis par
 le Bureau de la mobilité étudiante et de l’International, en accord avec les coordinations pédagogiques. Ils peuvent se dérouler dans des structures culturelles, des galeries, avec des artistes ou dans des contextes extérieurs au monde de l’art.

Les stages de mobilité de Master 1

Ces stages de longue durée peuvent se dérouler sur plusieurs mois et s’inscrivent, de façon obligatoire, dans le cadre de la mobilité durant l’année de master 1. L’école favorise les déplacements internationaux tout en répondant au choix d’une mobilité sur le territoire français vers des structures professionnelles ou auprès d’artistes.

Les cordées de la réussite

Ce dispositif rare dans les écoles d’art permet à des collégiens ou des lycéens de se projeter dans les études supérieures en bénéficiant de temps de rencontres,
 de visites et d’échanges avec un établissement d’enseignement supérieur. L’Ensa Bourges organise des temps pédagogiques en impliquant des étudiants en art qui deviennent les médiateurs de l’enseignement supérieur pour des élèves du secondaire. Le Lycée Alain-Fournier de Bourges est bénéficiaire et partenaire de ces actions.

Les workshops techniques

Ces workshops s’organisent durant l’année pour permettre l’approfondissement d’une technique spécifique au sein d’un atelier. Cela concerne les champs du multimédia, de la vidéo, de la céramique, du son... Et peuvent se dérouler en dehors de l’école.

L’acquisition des compétences professionnelles

Au fur et à mesure de leur parcours d’étude dans l’école, certains étudiants occupent une fonction
 à responsabilité dans les domaines de la régie (La Box, l’amphithéâtre), de l’assistance technique (les ateliers), de la médiation (La Box, le CEPIA...). Ces étudiants sont reconnus dans cette fonction et dans leurs compétences, notamment à travers une rémunération spécifique et la délivrance d’un certificat de compétences par l’établissement.

--

Le soutien aux productions professionnelles

Outre La Box, galerie et résidence d’artiste de l’Ensa Bourges qui favorise la rencontre avec les professionnels dans les domaines de l’exposition, l’Ensa s’est dotée d’outils spécifiques permettant une approche directe 
du monde de l’art, de la production à la diffusion, et qui sont à la fois les supports de la formation initiale et 
les premiers activateurs des compétences attendues dans les réseaux professionnels pour les étudiants. La radio, RadioRadio ou le studio de tournage, la Chapelle, notamment, sont des lieux hybrides, professionnels 
et pédagogiques à la fois. Les compétences des responsables d’atelier de l’école permettent de répondre aux exigences professionnelles formulées par certains artistes.

L’accueil des artistes professionnels : 
tournages, productions, résidences


Des productions de haut niveau sont accueillies et réalisées au sein des ateliers de l’école. Des films,
 des images imprimées, des productions sonores, des installations et d’autres projets sont réalisés tous les ans, à l'initiative des résidents de La Box, des professeurs ou de personnes extérieures. Chaque production devient le cadre d’une transmission d’expérience pour les étudiants qui y participent, devenant ainsi stagiaires 
au sein de ces productions professionnelles réalisées in-situ. À titre d’exemple, on peut citer les réalisations de la série Body Double de l’artiste et vidéaste Brice Dellsperger ou certains films d’Érik Bullot, cinéaste 
et professeur à l’Ensa.
 

Les co-productions : éditions,
expositions, autres...


L’Ensa, dans le cadre de partenariats, peut engager
  une coproduction avec un éditeur, une structure, un artiste, une autre école. Dans ce cadre, des étudiants sont amenés à participer à la réalisation de ces projets extérieurs. A titre d’exemple, nous pouvons citer les Rencontres Mondes Multiples de l’Antre Peaux ou encore l’événement estival Bourges Contemporain.

--

Le soutien aux projets des étudiants ou des jeunes artistes

Depuis plusieurs années, l’Ensa réinvente son approche en privilégiant une approche par le projet du monde professionnel. L’objectif est le développement de réalisations artistiques à l’échelle 1, individuelles ou collectives, en impliquant les étudiants ou les jeunes artistes dans toutes leurs phases, de la conception à la réalisation.

Le Coin, vitrine des pratiques artistiques

Le coin est un lieu attenant à la galerie Poteaux d’Angle, situé dans l’Enclos des Jacobins, dans le centre-ville de Bourges. Il se présente comme 
une vitrine des pratiques artistiques de l’Ensa.
 À l’initiative des étudiants, dans le cadre de l’atelier
 de recherche et de création Le Bras du Pantographe encadré par Nicolas Hérubel, Ralf Nuhn et Didier Mencoboni ou par l’intermédiaire de Lasso, association des étudiant-es, il est un lieu de partage ouvert sur les pratiques artistiques expérimentales et innovantes des étudiants. Le Coin se présente comme un espace d’expérimentation, en prise directe avec la ville,
 les passants et les habitants du quartier des Jacobins, situé entre la rue Moyenne et la rue d’Auron, espace urbain stratégique qui se constitue comme un trait d’union entre deux parties séparées du centre-ville de Bourges. La création artistique se définit par l’activité de la galerie Poteaux d’Angle, aujourd’hui confortée par la présence du dispositif Le Coin. Il s’agit de faire la démonstration qu’une présence artistique est un puissant moyen pour faire sortir du désœuvrement des espaces vacants au centre de nos villes, et redonner à nos promenades urbaines un regain de vie par l’action artistique et culturelle et par une présence étudiante durablement inscrite.

Les expositions, interventions et résidences de production pour les artistes diplômés


Tout en maintenant l’organisation de la traditionnelle exposition des diplômés (souvent présentée à la galerie La Box), l’Ensa privilégie la mise en œuvre d’actions organisées par des jeunes artistes et favorisant la mise à l’épreuve de compétences diverses. L’organisation d’expositions collectives dans des lieux partenaires participe de ce déploiement des projets à l’échelle 
du territoire régional et souvent au-delà. Ces dernières années, des diplômés de l’Ensa ont pu exposer à la galerie La Transversale (Galerie du lycée Alain-Fournier), au Palais Jacques-Cœur, au Château d’eau de Bourges,
 à la galerie La Ritournelle (Châteauroux), au sein
 de la manifestation Allons-voir (parcours d’art dans les Granges pyramidales du Pays Fort), mais aussi à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris dans le cadre de leur exposition annuelle Felicità ou encore dans le cadre des salons C14 ou des Réalités Nouvelles (Paris). Pour l’organisation de ces évènements, l’Ensa conforte son action partenariale et son réseau de partenaires.

Le Club, outil numérique de diffusion
 des projets artistiques

CLUB est un parcours numérique interactif allant 
à la rencontre des jeunes artistes qui exposent et font vivre l’art contemporain dans la ville de Bourges et au-delà. De ce point de vue, il est le complément idéal aux actions de visibilité territoriales évoquées plus haut. 
Il est un espace d’expositions numériques permettant de découvrir des œuvres inédites et est porté puis développé par l’Ensa Bourges en association étroite avec un réseau dense de jeunes artistes, de médiateurs et de lieux d’exposition privés et publics. CLUB se veut l’outil de visibilité des pratiques des jeunes artistes émergents issus de l’Ensa mais aussi ouvert à d’autres. Il favorise l’accès à ces projets pour le public en privilégiant une approche directe, simple et interactive des œuvres. Il est tout autant un espace de diffusion qu’un outil de médiation. Ce projet, réalisé par
 des jeunes artistes, est financé par le ministère de la Culture (Culturepro), par la Région et par 
la DRAC (Appel à projet numérique culturel innovant). Il s’expérimente au fur et à mesure en fonction
 des contenus et se présente comme le vecteur d’une première visibilité professionnelle pour les médias 
et les lieux privés et publics de l’art contemporain.

Le soutien aux actions professionnelles
 des jeunes artistes


Dans son rôle de lieu ressource, l’Ensa accompagne aussi des actions plus structurantes pouvant aider
 des artistes ou des collectifs à s’installer durablement sur le territoire. Ces actions s’inscrivent dans 
un partenariat et favorisent la pérennité d’une présence artistique indispensable à la bonne dynamique et au renouvellement de l’écosystème régional. Plusieurs collectifs ont ainsi été accompagnés et soutenus sur des aspects matériels, logistiques ou pour des conseils et expertises. À titre d’exemple, nous pouvons citer l’association Art On dit (ateliers publics), le collectif
 rAAdio cAArgo, le collectif Le Faux plat ou Le Collectif
 des choses concrètes...

RadioRadio

Une radio temporaire de création fabriquée par des étudiant(e)s de l’Ensa Bourges
en FM : 105.1 à Bourges
et sur le web

Atelier sonore d’esthétique

Créé en 2005, l’Atelier sonore d’esthétique, est un séminaire de recherche esthétique en création sonore expérimentale — site web

Arts et créations sonores

Post-diplôme en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse de Bourges — d'électroacoustique — site web

dsra
document & art contemporain

3e cycle — avec l'ÉESI Poitiers-Angoulême — site web